Sainte Noyale
Saints bretons

6 Juillet : Sainte Noyale

Au VI°Siècle vivait Noyale, fille d’un roi de Cambrie (nord-ouest de l’Angleterre). Elle désirait vouer sa vie à Dieu, mais son père souhaitait plutôt la marier. Pour pouvoir se consacrer pleinement à Dieu, elle dût fuir son pays et, comme beaucoup de saints d’Angleterre et d’Irlande, elle choisit alors la Bretagne.

Arrivée en Bretagne, elle entreprit de créer un ermitage. Malheureusement, au village de Bezo, un tyran local avait décidé d’en faire son épouse et, face au refus de Sainte Noyale qui s’était consacré à Dieu, il la fit décapiter sur le champ. C’est alors que Sainte Noyale se leva, prit sa tête entre ses mains et marcha vers un lieu de repos.

Elle arriva, quelques kilomètres plus loin, à un endroit où deux grandes pierres lui servirent de prie-Dieu, puis de tombeau. Elle planta son bâton à proximité : celui-ci se transforma rapidement en grand arbre. C’est à l’endroit du tombeau de Sainte Noyale que fut rapidement érigée une chapelle par les habitants, stupéfaits par le miracle de la Sainte céphalophore. Nizan, fou furieux, voulu détruire la chapelle en détruisant la grande digue proche du lieu : non seulement l’eau ne toucha pas la chapelle, mais elle emporta avec elle Nizan, qui mourut alors noyé.

Le martyre de Sainte Noyale est notamment illustré par le vitrail de l’église de Noyal-Pontivy, Morbihan (56).

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.