Ces Saints qui forgèrent la Bretagne
Lectures

Ces Saints qui forgèrent la Bretagne

Parmi les dessinateurs et illustrateurs célèbres de la littérature catholique bretonne, le nom de Robert Micheau-Vernez revient régulièrement, aux côtés évidents de Xavier de Langlais et Herry Caouissin par exemple. Pour dessiner nos Saints bretons, « R.MV » fit le choix atypique de les représenter sur un plan plutôt enfantin, qui ajoute une grâce et une douceur toutes particulières à nos Saints, trop souvent représentés avec austérité et rigidité. Ce choix a été souvent salué, que ce soit par l’illustratrice Janig Corlay, l’écrivain Charles Chassé ou encore par l’Abbé de Landevennec Dom Louis-Félix Colliot, qui écrivait dans la préface du Paradis breton : « Quant aux dessins de Micheau-Vernez, en avez-vous jamais vu d’aussi gracieux, d’aussi riches en couleur ? Est-il donc vrai qu’un véritable artiste possède une âme d’enfant ? ».

C’est pour rendre hommage à l’œuvre de Robert Micheau-Vernez et faire connaître nos Saints bretons que l’Association R.Micheau-Vernez a souhaité publier l’ouvrage Ces Saints qui forgèrent la Bretagne, mêlant les illustrations de Micheau-Vernez et les écrits de l’écrivain Thierry Jigourel. Ainsi, des Sept Saints Fondateurs à Saint Ronan en passant par Saint Yves, Sainte Anne et Saint Judicaël, le lecteur pourra ainsi découvrir l’œuvre du dessinateur et les grandes étapes de la Vie de nos Saints bretons, que ce soit le Poisson de Saint Corentin, la Messe à dos de baleine de Saint Malo, la biche de Saint Gwenaël ou le dragon de Saint Pol Aurélien.

Les illustrations sont, de fait, magnifiques et rendent parfaitement hommage à nos Saints bretons. Le trait est enfantin, dans le plus beau sens du mot : il est admiratif de l’Histoire sainte, sans surcharge inutile ni fioritures qui pourraient altérer le propos de l’ensemble. Chaque illustration est une véritable prière envers ses Saints bretons, un remerciement pour ce qu’ils ont fait pour notre Bretagne et surtout avec un grand respect des légendes qui les entourent. Ainsi, le dessin ne se fait jamais moqueur ou critique, et représente parfaitement ces miracles bretons de nos Saints.

La suite de l’article est à lire dans notre numéro 12 « Sainte Jeanne d’Arc et la Bretagne », disponible sur ce lien.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.