Droit à la Vie
Bretons dans la Cité

Elections et principes non-négociables

Après une campagne présidentielle d’une tristesse intellectuelle et politique affligeantes, les urnes ont enfin parlé le 24 Avril dernier, et Emmanuel Macron a été réélu pour les cinq ans à venir. Il ne s’agit pas ici d’émettre un quelconque jugement sur ce choix – quoique -, mais de le mettre en perspective d’un double prisme : celui de la Bretagne, et celui du catholicisme.

Pour la Bretagne, il n’existait malheureusement pas de scénario idéal dans ces élections ; l’autonomie, le fédéralisme, la subsidiarité ou encore les identités locales n’étant reléguées qu’au rang tertiaire des préoccupations populaires. Le Président Macron a déjà démontré son peu d’intérêt pour la Subsidiarité par la Loi 3DS (cf. Kroaz ar Vretoned n°10). Et avec la poussée électorale de M.Mélenchon, fervent pourfendeur de notre langue bretonne qui traitait l’Association Diwan de « secte » il y a quelques années, le quinquennat qui débute ne prévoit aucune embellie politique pour notre Bretagne, pour son identité géographique, pour sa culture et ses traditions.

Pour notre Foi, plusieurs points d’attention sont d’ors et déjà à mettre en avant. Dans son Exhortation Apostolique Sacramentum Caritatis de 2007, le Pape Benoit XVI revenait sur le principe de cohérence eucharistique, en rappelant ces principes communément appelés « non-négociables » : « En effet, le culte agréable à Dieu n’est jamais un acte purement privé, sans conséquence sur nos relations sociales: il requiert un témoignage public de notre foi. Évidemment, cela vaut pour tous les baptisés, mais s’impose avec une exigence particulière pour ceux qui, par la position sociale ou politique qu’ils occupent, doivent prendre des décisions concernant les valeurs fondamentales […] Cela a, entre autres, un lien objectif avec l’Eucharistie (cf. 1 Co 11, 27-29). Les Évêques sont tenus de rappeler constamment ces valeurs; cela fait partie de leur responsabilité à l’égard du troupeau qui leur est confié».

La suite de cet article est à lire dans notre numéro 12 – « Sainte Jeanne d’Arc et la Bretagne », disponible sur ce lien.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.