Cantique à l'échafaud - Bienheureux Pierre René Rogue
Editorial

Hommage à nos martyrs !

Ces dernières semaines ont vu l’actualité implicitement poser la question de l’hommage aux martyrs catholiques, de l’intérêt intrinsèque de cet hommage à ceux qui, à la suite de Saint Paul, pouvaient reprendre ces quelques mots « Je me suis bien battu, j’ai tenu jusqu’au bout de la course, je suis resté fidèle. » (2 Tm 4, 7). Face à une dynamique de « revisitation » de l’Histoire où l’on oublie, où l’on abhorre la fidélité religieuse pour lui préférer l’individualisme et la tiédeur, se rappeler de l’exemple de nos martyrs chrétiens se révèle pourtant non seulement salutaire pour notre vie de Foi, mais également pour notre société elle-même.

Dans son Encyclique Ut Unum Sint, Saint Jean Paul II revenait sur l’appel à la conversion des cœurs et au message d’unité des chrétiens, portés par ce sacrifice des martyrs par fidélité au Christ. Unité parce que soutenus par un même roc, le Christ ; Unité parce que partageant la même espérance, la même joie et la même charité face aux divisions humaines. Ces divisions, nous pouvons les voir tous les jours dans nos paroisses, dans nos emplois, dans notre société où malheureusement l’égoïsme peut nous faire oublier l’Evangile et son message de confiance et d’amour du prochain.

C’est ce premier message des martyrs dont nous devons nous rappeler : le Bienheureux Pierre René Rogue, breton martyr en 1796, n’écrivait-il pas dans son cantique : « Mais, puisqu’ils sont nos frères, Chérissons-les toujours ; N’opposons à leur guerre, Que douceur et amour » ?

Cet « appel universel à la sainteté » fait également écho à un autre appel de nos martyrs catholiques : l’exhortation au respect de la Vie et à la dignité humaine. A l’image de Saint Tarcisius, l’exemple de ces innocents persécutés pour leur Foi doit nous imposer de ne pas reculer dans le combat pour la défense de la Vie, de la protection des innocents et des plus faibles. Ces martyrs nous exhortent donc à l’engagement pour le Bien Commun, pour toujours mieux faire entendre le message de l’Evangile dans notre société et tout particulièrement dans notre belle région bretonne, où subsidiarité, dignité humaine et charité fraternelle résonnent avec notre Histoire, à l’image du Bienheureux Pierre René Rogue, des frères Saints Donatien et Rogatien, Saint Salomon ou encore Saint Noyale, que nous fêtons le 6 Juillet en même temps que Sainte Maria Goretti, une autre Sainte martyr.

Cet éditorial est paru dans notre numéro de Kroaz ar Vretoned – Martyrs, la Puissance de la Grâce, disponible à l’achat en version papier sur notre boutique.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.