Dictionnaire français-breton
Patrimoine

Jean-François Le Gonidec

Nous reproduisons ici l’article de Kroaz ar Vretoned n°7 – Nedeleg laouen d’an holl, à commander via notre boutique en ligne.

Si de grands noms de la langue bretonne comme la Villemarqué ou encore François Vallée sont parvenus jusqu’à nous, peu de personnes connaissent le nom de Jean-François Le Gonidec. Et pourtant, il fut l’un des défenseurs les plus importants de la langue bretonne, au travers de sa traduction bretonne de la Bible ou par ses travaux sur la grammaire bretonne. Né le 4 Septembre 1775 dans le Finistère, au Conquet, il est issu d’une vieille famille noble bretonne.

Etudiant au collège de Tréguier entre 1787 et 1791, il est pendant un court moment emprisonné au Château de Brest pendant la Terreur et aurait par la suite rejoint la Chouannerie. En 1804, il entre dans la Marine de Guerre et devient commis dans l’Administration des forêts, métier dans lequel il aura plusieurs affectations successives, comme à Paris, Lyon ou encore Angoulême. En parallèle de ce métier, il travaille dès 1807 sur la langue bretonne, sa grammaire, son Dictionnaire Celto-breton et surtout à la traduction de la Bible en breton.

Le Gonidec, « Reizher ar brezhoneg » (le correcteur de la langue bretonne), publia en 1821 son Catéchisme historique qui eut une influence forte sur des personnalités comme La Villemarqué, et marqua ainsi l’histoire de la Langue bretonne.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.