Jeunesse bretonne
Patrimoine

La Fidélité aux traditions bretonnes

Cet extrait est issu de « La Fidélité aux traditions bretonnes », Discours de Mgr Morelle Evêque de Saint Brieuc, en 1910 :

« Plus d’une fois, en considérant le cadre breton de mers, d’îles, de promontoires, de vallons et de collines, en face des mâts du Goëllo, les ruines de l’abbaye de Beauport, nous avons songé aux prémontrés, zélateurs de l’art liturgiques et de la beauté de l’office divin, qui, sous les ogives brisées, sous les voûtes dont les pierres encombrent le sol, dans ces cloîtres et ces salles envahies par le lézard vert, se formaient à la vie pastorale, et s’en allaient ensuite « Recteurs blancs », exercer le saint ministère dans des paroisses où les presbytères, bâtis par eux, nous ont souvent abrité.

Alors un sentiment de tristesse nous a pénétré en pensant que nos persécuteurs contemporains préparaient d’autres ruines, semblables à celles-là ; mais nous nous sommes ressaisi aussitôt, parce que l’idéalisme du peuple breton, et son sens religieux, ne s’accompagneront jamais de la médiocrité des peuples sans foi, et se contenteront point des morales nouvelles basées sur l’orgueil ou l’intérêt ; parce que sa terre, ses monuments et ses traditions lui rediront, sans se lasser, la beauté chrétienne des saints pour qui le Créateur avait fait ce cadre splendide de notre incomparable patrie.

Si les lèvres de ces saints pouvaient s’ouvrir, ils vous diraient : « Bretons, ne démentez pas vos ancêtres, soyez fidèles aux traditions nationales et religieuses de votre peuple, restez vous-mêmes, et ne courbez pas le front sous le niveau égalitaire qui voudrait abaisser toutes les têtes vers la terre et ses plaisirs grossiers. Dieu vous a fait de larges horizons pour que vous regardiez loin et haut ».

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.