Saint Tugdual
Saints bretons

Saint Tugdual, fondateur du Diocèse de Tréguier

Nous poursuivons notre série d’articles sur les Saints Fondateurs de la Bretagne, par la figure particulière de Saint Tugdual, fondateur du Diocèse de Tréguier. Cet extrait sur la vie de Saint Tugdual est issu de l’ouvrage « La Jeunesse Bretonne sur les pas de ses Saints », écrit en 1936 par Marthe Le Berre.

Saint Tugdual n’est pas seulement le fondateur de l’Evêché de Tréguier. Il est encore le missionnaire qui parcourut toute la Basse-Bretagne, ce qui explique pourquoi tant d’églises et de chapelles sont consacrées à sa mémoire.

Tugdual naquit, vers la fin du VI°Siècle, en Grande-Bretagne, d’une famille originaire d’Irlande. Heteloch était son père, Saint Pompée ou Coupaïa sa mère, Sainte Sève, sa sœur. Ainsi que Pol, Magloire, Samson, il fut écolier d’Iltut, en Cambrie. Ses succès n’altérèrent en rien l’humilité du jeune saint et l’affabilité de son caractère envers ses camarades qui, à cause de cela, l’affectionnaient particulièrement et le regardaient comme leur modèle. Ses études terminées, il se sentit attiré vers la solitude. Là il se prépara au sacerdoce. Devenu prêtre, il se mit à la tête de quelques jeunes gens, désireux comme lui de songer uniquement à leur salut. Il fonda, en leur compagnie, une première communauté, mais il n’y devait pas demeurer longtemps. Durant trois nuits consécutives, un ange lui apparut, lui portant ce message : « Tugdual, Dieu te commande de quitter la Grande-Bretagne, ta Patrie, et de te rendre en hâte, dans la Petite Bretagne ». Tugdual, après avoir prié pour connaître si tel était bien l’appel de Dieu, en fit part à ses disciples. Ceux-ci, d’abord très affligés à la pensée de le perdre, tinrent conseil et décidèrent de partir avec lui.

Tous s’embarquèrent sur un vaisseau qui, précisément, s’apprêtait à appareiller. Ils étaient accompagnés de Sainte Pompée, de Sainte Sève et d’une pieuse vieuve. Après une heureuse traversée, les passagers débarquèrent à Ploumoguer, au port appelé depuis, Pors Pabu en l’honneur de Saint Tugdual. La première action de Tugdual, sur le sol d’Armorique, fut de guérir un pauvre paralytique étendu au bord du chemin que suivait le saint pour se rendre auprès du gouverneur de Léon, duquel il désirait obtenir l’emplacement d’un monastère. Ce miracle disposa favorablement le gouverneur et bientôt s’éleva Lan6pabu. De ce foyer rayonna la bienfaisante influence de Tugdual sur toute la Domnonée (partie nord de la Bretagne continentale). Les fruits de son apostolat se marquèrent par de nombreuses conversions, par des dons considérables et par l’accroissement des religieux, tant et si bien que Lan-Pabu se trouva trop à l’étroit pour les contenir. Alors Deroc’h, roi de la Domnonée, et cousin de Tugdual, fit rebâtir le monastère en lui donnant de plus vases proportions. Mais il n’y put retenir son parent, intérieurement attiré à poursuivre sa route vers le nord de la Bretagne. C’est ainsi que, prêchant l’Evangile sur son chemin, Tugdual arriva en ce Val-Trecor, aujourd’hui Tréguier, et en devint le premier évêque.

Pour lire la suite, vous pouvez commander notre dernier numéro de Novembre, Enracinement et Mission, à commander via notre boutique en ligne.

Saint Tugdual, dessin de Xavier de Langlais – O lo le

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.