Yann-Vari Perrot
Patrimoine

Yann-Vari Perrot, le fondateur du Bleun-Brug

Peut-on parler de la Foi bretonne, de l’Histoire de la Bretagne sans évoquer le nom et la personnalité du Père Yann-Vari Perrot (Jean-Marie Perrot) ? Figure controversée de l’Histoire de la Foi bretonne par ses prétendus choix pendant la Seconde Guerre Mondiale et son attachement viscéral à la Bretagne, le Père Yann-Vari Perrot a beaucoup apporté à la sauvegarde de la Foi bretonne, au travers du Bleun-Brug comme du journal Feiz ha Breiz, et des innombrables belles œuvres qu’il a entreprises pendant son ministère sacerdotal.

Il s’agit pas ici d’encenser ou de juger l’Abbé Perrot, mais simplement de se rappeler celui qui avait fait sienne la devise du Bleun Brug : « Breton et Foi sont frère et sœur en Bretagne » (Ar Brezhoneg hag ar Feiz a zo breur ha c’hoar e Breiz) ».

Né le 3 Septembre 1877 à Plouarzel, Jean-Marie Perrot entre au Grand Séminaire de Quimper en 1899 où il témoigne déjà auprès des autres séminaristes de son attachement à la langue bretonne, à la culture et aux traditions de sa Bretagne.

Ordonné prêtre le 25 Juillet 1903, nommé vicaire à Saint-Vougay en Avril 1904, il y fonde le patronage dédié à Saint Vougay, Paotred Sant-Nouga. En 1905, il crée l’association Bleun-Brug (Fleur de Bruyère) et continue sa contribution à la revue Feiz ha Breiz (Foi en Bretagne). Il en prend la direction en 1911 jusqu’à sa mort en 1943.

Pour lire la suite, vous pouvez commander notre dernier numéro d’Octobre, A la découverte de nos Pardons, à commander via notre boutique en ligne.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.