Bretons dans la Cité

La Troménie de Marie, une belle proposition à soutenir !

L’Encyclique Lumen Gentium, l’une des quatre constitutions conciliaires rédigées par le Concile Vatican II en 1964, revenait sur le rôle tout particulier de la prière à la Sainte Vierge : « Que tous les fidèles croyants adressent à la Mère de Dieu et la Mère des hommes d’instantes supplications, afin qu’après avoir assisté de ses prières l’Église naissante, maintenant encore, exaltée dans le ciel au-dessus de tous les bienheureux et des anges, elle continue d’intercéder près de son Fils dans la communion de tous les saints, jusqu’à ce que toutes les familles des peuples, qu’ils soient déjà marqués du beau nom de chrétiens ou qu’ils ignorent encore leur Sauveur, soient enfin heureusement rassemblés dans la paix et la concorde en un seul Peuple de Dieu à la gloire de la Très Sainte et indivisible Trinité. ».

Remettre la Sainte Vierge au cœur de nos prières, lui offrir avec confiance nos intentions et se mettre sous sa protection, c’est tout l’objectif de la belle initiative de la Troménie de Marie, pèlerinage marial qui se déroulera en Bretagne du 19 Juin au 11 Septembre 2022. Cette initiative reprend le concept du Pèlerinage du M de Marie, qui s’était déroulé en 2020 : la Statue de Notre Dame va cheminer, pendant plusieurs semaines, dans une calèche accompagnée de pèlerins qui présenteront à la douceur de la Mère du Sauveur leurs intentions, – ad Jesum per Mariam, selon le principe de dévotion mariale énoncé par le Saint breton Louis-Marie Grignon de Montfort.

Province où la dévotion à la Sainte Vierge a une place toute particulière, la Bretagne aura donc la joie de pouvoir accueillir cette belle initiative, organisée par des laïcs mais avec la présence de prêtres sur chaque tronçon. Comme nous l’a expliqué M.Marc Mazas de l’organisation du pèlerinage, « Ce pèlerinage se fera sans inscription, chacun est libre de venir, prier et cheminer aux côtés de Marie, selon sa spiritualité », que ce soit pour les moments de marche, de recueillement dans les chapelles et églises bretonnes qui pourront être ouvertes pour l’occasion. Avec une moyenne de 15 km de marche par jour, la Troménie de Marie suivra un tracé de 12 tronçons, qui seront à chaque fois organisés par des volontaires locaux, de Nantes à Sainte Anne d’Auray, en passant par Notre Dame du Folgoët au nord de Brest, Sainte Anne la Palud ou encore par Notre Dame de Toute Aide de Querrien, lieu d’apparitions mariales entre le 15 Août et début septembre 1652.

Pour les côtés plus pratiques, « l’organisation du pèlerinage ne prévoit ni les repas, ni les couchages : chaque pèlerin s’organise pour rejoindre le pèlerinage, pour cheminer aux côtés de Marie », chaque tronçon sera préparé par un référent qui s’occupera uniquement des lieux d’accueil de la Statue de la Vierge Marie, de la calèche et de l’équipe organisatrice. A ce jour, plusieurs tronçons n’ont pas encore de référent : n’hésitez donc pas à contacter l’équipe organisatrice pour pouvoir vous proposer, ou proposer des personnes qui pourraient assurer ce service !

Un grand merci à l’équipe organisatrice pour cette belle proposition, qui permettra aux bretons de montrer une nouvelle fois leur dévotion toute particulière à Notre Dame, au fil des chapelets, des rosaires, sur nos chemins de Bretagne !

Nous reproduisons ici l’article de Kroaz ar Vretoned n°8 – Ad Jesum per Mariam, à commander via notre boutique en ligne.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *